Membres

lundi 24 août 2009

Nicoz meets Mina (aka l'istoire de mon accouchement)

au fait de la partie un peu plus "technique" de mon accouchement j'en ai déjà parlé ICI et je ne voudrais pas avoir doné l'impression que une péridurale puisse gâcher tout car ça c'est des reflétions que on fait après mais sur le moment on est comme "envouté". peut être c'est les hormones ou la fatigue ou juste l'adrénaline de se dire: "çA Y EST, JE VAIS VRAIMENT AVOIR UN BÉBÉ!"

je dois dire que même si on voulait un bébé depuis deux ans, quand à la fin je suis vraiment tombé enceinte J'Y CROYAIS PAS. j'ai fait un premier test qui a donné la réponse POSITIVE tout de suite et alors je e suis dite:"ça ne peut pas être vrais, ça est allé trop vite. le test ne marche pas, je dois changer de marque" et j'ai comme "oublié" de le faire pendant une bonne semaine car j'attendais d'un moment à l'autre de voir les petites taches rouges sur mes culottes. mais les taches n'arrivaient pas et à la fin (au deuxième test) j'ai vraiment compris d'être enceinte.

j'ai compris d'être enceinte mais je ne réalisais pas vraiment
et alors j'ai ai profité de ma grossesse, je suis devenue une barbapapa obèse et j'ai roupillé et grignoté comme touts les femmes enceintes de manuel. juste histoire de tomber dans un vieux bon cliché.

mais le soir du 2mars à 23h, quand j'ai perdu mes eaux je me le rappellerais pour TOUJOURS!
j'étais au lit.

peu avant de terminer mon 8eme mois de grossesse j'avais eu des contractions avec une conséquente prescription de salbumol pour le stopper. mon gynéco me les a fait prendre pendant une semaine, juste histoire de rentrer dans le 9eme mois et pii "on laisse faire la nature" qu'il ma dit.
mais une semaine après avoir arrêté le salbumol toujours rien et je disais à tout le monde que "ça y est, ma fille a finalement décidé de rester au chaud dans le bidou de mamma".

le 2 mars matin: visite chez le gynéco, col un peu raccourci mais fermé. et bébé à plus de 3kilos 3semaines avant la fin du terme. "il faudra passer une radio du bassin demain, madame balboa" il ma dit.
alors que je n'ai JAMAIS eu de bassin étroit ça m'étonnait que pour une fois que un gros cul bassin pouvait être utile il ne soit pas assez large (et pas question de prévoir une césarienne)

alors je rentre à la maison. et j'appelle pour prendre rdv pour la radio le lendemain.
et piii je continue ma journée typique de lion de mer: un peu de wii, beaucoup de lecture vautrée sur le lit, grignotage de sucrerie (je sais c'est paaaas bien!).

piii mon guicho rentre à la maison. on dine. et moi je me re-mets sur le lit et je lui lis un article sur les pères, a haute voix (seul moyen de lui faire lire des trucs qui parlent de enfants)
23h et la je sens un bizarre pop DANS MON VENTRE. et je sens comme la pression de celui ci diminuer. j'ai presque tout de suite su que je devais perdre les eaux mais BIZARREMENT AUCUN LIQUIDE SORTAIT DE MOI! alors tout doucement j'ai arrête de lire. je me sis levé et toujours aucun liquide. je vais au toilettes et je me plie pour baisser mon pantalon et LA UNE CASCADE COMMENCE À COULER. premiers pensé:" je me pisse dessous!" mais après je comprends que je perds vraiment les eaaauuuxx!!!!

je commence à naviguer dans la maison sans un logique précise et guicho encore plus dans l'illogique que moi. je rigole/je panique/je rigole à nouveau.
j'appelle la maternité, je dis: "je crois que j'ai perdu mes eaux, qu'est ce que je fais? JE M'ALLONGE?" et la meuf de l'autre coté du fil: " non non, venez!"

je rigole/je panique/je rigole encore une fois. j'inonde la maison. naïve que je suis j'essaye de stopper le flot avec une serviette hygiénique. ça marche pas, je opte pour une grosse serviette de bain replié et fourré dans mes pantalons de grossesse.

ça y est on est dans la voiture. c'est 23h30. on roule vers la clinique. je ne me rappelle pas du tout le voyage.
23h45on arrive à la clinique. on est émus.

et la on nous dit que le travail n'est pas du tout commencé, pas une contraction ni de modification du col. on va attendre (à la clinique) au moins 12heures et si rien ne se passe il faudra peut être déclencher.
extérieurement je suis tranquille et souriante et a l'intérieur je panique, je ne veux pas être déclenchée! et puis la vraie panique (toujours dans ma tête) m'envahis :"ça veut dire que je sortirais d'ici avec mon bébé? non non non, j'ai changé d'avis...est ce que on peut revenir en arrière?"
après je me suis ressaisie et une étrange euphorie m'a envahi! ^^

ils ont renvoyé guicho à la maison en lui disant "si il y a due nouveau on vous appelle" et moi je me suis mise à dormir dans ma chambre.
à 1h du mat' j'ai été réveillé par une sensation douloureuse d'étirement du bassin. c'était douloureux, oui, mais le fait de SENTIR mon bassin s'étirer m'aidait à visualiser le but des contractions.

j'ai commencé à les conter et pendant je soufflais (inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) dans le noir de ma chambre jetait à bloc. seule mais euphorique: oil n'y aurait pas besoin de déclencher!!
(inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 3h du mat, j'appelle la sage femme: oui oui c'est bien des contractions, continuez comme ça, vous êtes ouverte à un doigt.
(inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 4h du mat' "vous avez bien travaillé, bien tôt on va descendre en salle d'accouchement"
(inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 5h du mat' je marche dans la chambre, j'arrive pas à rester allongé. quand une contraction arrive je pose mes coudes sur la table et je balance mes jambes; ça soulage.
(inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 6h du mat' on descend en salle d'accouchement. guicho n'est toujours pas la et la sage femme de nuit rentre chez elle. voilà la nouvelle sage femme de garde (la chance j'ai fait a préparation avec les deux!)
(inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 9h du mat "uh vous êtes ouverte à 8! mais ou il est votre mari?" "ehu vraiment on m'avait dit que on l'appellerait! o__o"
(inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 9h15 guicho arrive. heureusement il n'a pas attendu que on l'appelle...il a quand même décidé de venir (encore heureuse!)
(inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 10:45h l'anesthésiste viens pour une césarienne. on me dit que il est la, il faut en profiter. moi j'ai super peur de l'aiguille dans le dos mais j'accepte quand même, j'ai l'impression que je peux faire que comme ça.
(du coup je n'ai plus besoin de inspirer pour 6 temps et expirer pour 12 temps) 12h j'ai une enoorme envie de pousser. il faut que "ça" sorte!!!!!
"ehu non madame balboa, pas encore vous n'êtes pas à dilatations complète!" "ah bon? mais moi je doooooiiis pooouusseeeer!!!!!" "non, il ne faut pas" "ah ok" du coup je reçois une rachis-anesthésie, l'envie de pousser disparait. peut être que c'était juste du caca?
12h30 on mets es étriers sur ma table d'accouchement "allez madame balboa, poussez!" "quoi? mais moi je voulais pousser il y a une demie heure! la je suis stone à force d'anesthésies. je ne peux plus!" "eh ban oui, il va falloir!" "ok, ggggghhhh!!!"
12h40 je pousse mais ça va pas assez vite, pas facile de pousser quand on n'a pas trop de sensations! et mes contractions sont espacées (peut être à cause de la péridurale?)
11h45 le cœur de mina s'arrête, le gynéco aide ma fille à sortir avec une petite ventouse
12h54 la tête est dehors (le cordon était au tour du cou)
12h56 les épaules sont presque sorties aussi.le gyneco me dit "est ce que vous voulez la prendre?" toujours stone et transpirante je répond "puis je?" "ban oui, c'est la votre" et la je me penche et je l'attrape pas dessous les épaules et je la sorts complètement de moi. et je me la pose sur la poitrine.




























sa peau est toute lisse, sa chaire tendre, son visage violet et mouillé et elle me regarde de tout prés. je lui fais de bisous sur sa tête mouillé. je ne sais plus combien des bisous je lui fais et je la caresse dans le dos et je lui dis "ciao sei la mia bambina" tout bas. elle me regarde et commence a pleurer fort. je pleure aussi.

13h10 (enfin je croys) guicho coupe le cordon et piii ils l'amènent pour des petits soins vite fait.
13h20 elle est de nouveau sur moi en peau à peau. je suis défoncé à l'anesthésie mais aux anges.
elle a la tête que j'ai toujours cru que aurait ma fille.


















(si tu veux raconter ton accouchement, rejoins les forum dans la partie le recit de mon accouchement ou sinon tu peux juste laisser un commentaire ici!^^)

6 commentaires:

Fynn a dit…

J'adore ton récit : tu arrives à tellement d'humour dans des moments si ... éprouvants (et je te comprends, moi aussi la poche des eaux s'est rompue sans travail commencé...)
Oh... et les photos !!!! Magiques...

mammanicoz a dit…

merci Fynn! :)))))

*emilie* a dit…

c'est drole ce que tu dis, qu'elle a la tête que tu as toujours cru qu'aurait ta fille. je n'ai jamais essayé d'imaginer ma fille avant qu'elle naisse mais quand elle est née, elle avait exactement la tête de ma fille (enfin tu vois cke je veux dire, hein !)

super récit !

mammanicoz a dit…

oui c'etait comme çapoi moi..on a bon immaginer des trucs. mais a fond quand je l'ai vue je me sus dite "oui c'est elle"^^

alexandrine a dit…

C'est vraiment touchant, j'ai eu la larme à l'oeil...
en fait ça me rappelle beaucoup mon accouchement (il y a 9 mois), moi aussi j'ai perdu les eaux et le travail n'a commencé que plusieurs heures après. Moi aussi j'étais complètement choutée (mais sans péridurale, certainement les hormones), un moment magique, de grande émotion, de peur aussi, de rires et de larmes. je suis prête à recommencer demain! :)

mammanicoz a dit…

eh alexandrine, moi aussi j'aimerais recommencer demain. pour pouvoir les vivre encore plus. c'est vrais que la première fois il y a bcp d peur, surtout de l'inconnu! :)))))

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...