Membres

mercredi 27 avril 2011

réflexions sur les activités Montessori proposée jusque la (avec le recul)

ok je me tourmente. je pense et je repense aux activités Montessori que j'ai proposés jusque la à Mina et -maintenant que j'ai fait la formation - j'en déduis que j'ai irrémédiablement traumatisé ma fille À VIE.

ehehe suis en train de plaisanter! je voulais commencer fort pour capturer votre attention. mais il y a un fond de vérité. c'est-à-dire, pas que les activités se fussent erronées...mais je crois que ça ne peut pas faire de mal faire quelque petite activité Montessorienne avec ses enfants!(surtout quand on aborde la "vie pratique")
mais c'est le fait de "faire faire" des activités à ses/des enfants qu'il HEURTE avec la pédagogie Montessori qu'il veut le petit libre de choisir quoi faire, "comment" le faire et quand le faire. même si ce "faire" fût tout simplement "rien". parce que "le rien" un jour sera suivi du "tout", la curiosité et l'envie de faire d'un enfant peuvent nous surprendre!

du coup j'écris ce billet, parce que je veux rectifier un peu le tir de ce que j'avais déjà dit vis-à-vis des activités Montessori à faire chez soi.

l'espace de travail:

l'idéal serait installer, plus ou moins, toute le matérielle Montessori sur une étagère de manière que le matériel évolue en "difficulté" (de gauche à droite on commence par verser les pois chiches et on finit à l'astrophysique ^ ^) en laissant que l'enfant s'intéresse à une activité plutôt qu'à une autre. ce matériel ne devrait pas avoir été installé dans la chambre où il y a les jeux. au fait, les activités ils devraient être à disposition des enfants sur des temps définis et réguliers, par exemple: tous les matins de 9 heures aux12 ou tous les jeudis ou comme cela vous convient le mieux*. et si vous n'avez pas une chambre en plus, alors mettez devant le meuble un rideau qu'il se fermera un fois l'horaire "Montessori" terminé.

de matériel il y en a pleins mais disons que sans formation le plus immédiate et simple à mettre en pratique ce sont les plateaux de "vie pratique."



(phot prise d'une école Montessori de Québec)

Maria Montessori spécifie aussi que dans une classe de travail il doit y avoir une partie avec les étagères pour les activités, une partie pour "le sport" (une balle attachée à une corde qu'il descend du plafond, un tremplin pour sauter etc etc.) et au centre, à lier le tout, il y a une ligne elliptique tracé au sol (la célèbre ligne blanche) dont je vous parlerai ici peu (bon, si j'ai le temps^^). d'ailleurs toutes les classes doivent avoir l'accès à un jardin pour que chaque enfant puisse avoir accès à un petit bout de terre à cultiver tout seul (si n'ayez pas un jardin un vase fera l'affaire)

la présentation des activités:

moi pour ce qui concerne cela j'ai eu "tout faux". j'avais lu qui fallait se mettre à la droite de l'enfant et lui illustrer l'activité en silence, bon. le problème est que je faisais ainsi CHAQUE fois que je PROPOSAIS (aie!) les activités à Mina. ce que je ne savais pas c'est que l'explication est effectuée une seule fois (et une seulement!) et en absolu SILENCE. parce que l'enfant absorbe chaque mouvement que nous faisons pendant que nous montrons comme, par exemple, verser l'eau avec le pichet. je me rappelle la première fois que j'ai fait voir à Mina comment on versait, j'avais l'éponge en main et après avoir versé j'ai donné un petit coup d'éponge sur la table pour nettoyer des petites miettes. et ben! pour un beau de temps, à chaque fois qu'elle versait avec le pichet elle donnait aussi toujours un coup d'éponge sur la table!
comme Maria Montessori le dit, l'âme de l'enfant de 0 à 5/6 ans est une éponge(!) qu'absorbe tout ce qu'il l'entoure, dans le bien et dans le mal (je ne veux pas dire qu'un coup d'éponge sur la table soit le mal, hein!? c'est pour rendre l'idée).

enfin pour présenter un plateau il faut décomposer les mouvements, de manière lente et précise, sans un seul mot.
c'est pour cela que la situation optimale serait que ce soit l'enfant à choisir l'activité car ceci garantirait sa pleine attention!
une fois montré le matériel on devra montrer à l'enfant comment le ranger à sa place (toujours la même pour son confort et celui de toute la classe) et ensuite il faut donner à l'enfant la possibilité de s'exercer sur ce matériel autant des fois qu'il veuille sans le corriger JAMAIS (il va s'exercer tout seul pour arriver à reproduire le mouvement qui a vu et enregistré pendant la présentation) ni le récompenser s'il réussit (au lieu de dire "bravo!" ou "c'est bien!" il faudrait prendre l'habitude de lui demander "a tu profité?" ou "est-ce l'activité t'a plu?" ou, encore mieux, lui dire "je vois que cette activité t'a passionné." style.)



(Maria Montessori fait une présentation du matériel)

puis peut-être plus tard je vous parlerai de matériels , déjà il faut je les métabolises moi même! mais bon pour l'instant ça ira....mais il semblait utile (et vitale!) de faire cette mise au point. qu'est ce que vous en pensez? comment avez vous fait "à la maison?"



* ......................................................................................................................................................
ça peut sembler un contresens le fait de donner des horaires rigides sur des activités qui priment la liberté du choix de l'enfant. mais c'est bien l'inverse! (attention! je suis en train de parler de bambins à partir des 2ans voir 2ans et 1/2 ok? avant ça n'a pas beaucoup de sens donner horaires ni créer une classe véritable).
des horaires rigides et fixes peuvent être très importantes surtout en cas d'école à la maison, diviser la journée entre activité Montessori et pas-Montessori peut être une manière de s'organiser. l'horaire est rigide juste pour le fait d'où il situe dans la journée mais l'enfant pendant ces heures il peut choisir aussi de rester picorer son nez ou de rester tout le temps en jardin à sauter à la corde.
finalement ce qui donnons de "rigide."...bon, de "fixe" je me dirais, il est la certitude de notre présence et disponibilité absolue dans la classe Montessori si l'enfant devrait être intéressé. c'est-à-dire que dans ces heures choisies on débranche le téléphone, on éteint le feu sous la soupe et on ne travaille pas au tricot. on reste dans la classe à disposition de l'enfant, et si l'enfant n'est pas intéressé on attend en finissant le matériel que, peut-être, on doit encore finir de bricoler.
en plus, diviser la journée par compartiments permet d'organiser les activités maman-enfant, les activités plus créatives ou "simplement" le jeu.

6 commentaires:

la belle bleue a dit…

Alors là, bravo ! voici un article original et très utile pour toutes les mamans autodidactes qui s'essaient au "Montessori-à-la-maison" ! Tu fais bien de nous parler de tes erreurs, parce que sans savoir on fait les mêmes, ou d'autres. Je n'avais pas pensé aux horaires. Chez nous les activités Montessori piétinent un peu, parce que je n'ai pas encore réussi à organiser l'espace, et donc les idées dans ma tête ne suivent pas non plus.

Joanna a dit…

intéressant.
j'aime l'idée que le fait de "faire faire" des activités n'est pas idéal. J'aime l'idée que j'ai lu quelque part "Wait, Watch and Wonder". Prendre de la distance et laisser l'enfant faire sans tjrs être en train de lui dire quoi faire, qd et comment.
merci pr cet article!
Joanna
www.matteovoyage.canalblog.com

nicoz a dit…

vérooo j'ai hate que tu me raconte tout ça!!!!!! bon, maintenant ça sera directos lundi? :D

merci à toi joanna, j'adore "Wait, Watch and Wonder".

cha a dit…

Merci pour les conseils.
C'est ce que m'a appris la maternité : ne jamais camper sur ses certitudes et toujours, toujours se remettre en question pour tendre vers le mieux.
C'est ce que tu fais, bravo !!!

PS : j'attends ton billet du mois d'avril de Nicoz Goes West avec grande impatience !

la belle bleue a dit…

Directos lundi, moi aussi j'ai hâte ! ;-)

mammanicoz a dit…

yes à lundi :d

cha, la j suis en pleins "scann"! au seecoooursss :D

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...