Membres

mardi 19 avril 2011

qu'est-ce que ce sont les "période sensibles" pour Maria Montessori? (aka vis dangereusement)

excusez si je n'ai pas répondu à des commentaires mais j'ai peu de temps pour rester à l'ordinateur ces jours ci parce que je suis en train de faire (de commencer?) une formation Montessori (la c'est 6h di matin, j'ai mis le réveil une heure avant parce que je voulais vraiment vous écrire!)
je fais une formation pour accompagner les petits de 0 à 5 ans qu'il dure une semaine en full immersion pour approfondir cette pédagogie qu'il me fascine beaucoup et pour pouvoir accompagner Mina d'une manière la plus Montessorienne possible. bon, à tout ce qu'il semble les racines du petit et son sens de l'ordre ils se forment dans les premier deux ans de vie, période dans laquelle le milieu qui l'entoure (du point de vue émotif et physique) doit être ordonné et dépouillé, même si agréable. ok, pour ce première partie j'ai loupé parce je ne suis pas vraiment la reine du zen et du feng-shui!

blague à part, une chose qui me plaît vraiment de l'approche de Maria Montessori c'est la liberté de l'enfant (une liberté ordonnée par son ordre intérieur et pas une activité forcenée et incohérente) et il me plairait pouvoir suivre Mina en lui mettant à disposition tous les outils, non seulement "matériels", pour pouvoir réussir à faire toute seule. intervenir le moins possible, aussi quand elle tombe, quand il se dispute avec autres enfants ou quand au supermarché ou dans la rue elle veut toucher tout. j'admets que parfois la pression sociale (ou celle qui CROIS être la pression sociale) fait dire phrases de circonstance type (au supermarché) "non Mina, on ne touche pas" ou (au parc) "Mina cette trottinette est de la fillette." je n'y nous crois pas un seconde et je les ai prononcez à peine ces mots que déjà je me repens.

une autre chose qu'il me fascine dans la méthode Montessori ce sont les "période sensibles" c'est-à-dire des périodes dans lequel l'enfant est prêt vraiment à découvrir un certain sujet plutôt qu'un autre.
il ne sert à rien enseigner à lire, à s'habiller, à compter, à les lacer les chaussures, ou je ne sais pas quoi autre, à un enfant qu'il ne veut pas le faire. Maria Montessori a observé les enfants de manière scientifique avant de trouver une méthode, que ce n'est pas une méthode "en l'air" mais le direct résultats de ses observation. en observant nos petiot nous pourrons nous apercevoir si dans une certaine période sons plus sensibles à l'usage des ciseaux, du couteau, de la pelle de jardinage ou des constructions. et, surtout pour les choses dangereuses comme couteaux et ciseaux, il sera plus efficace de montrer et expliquer l'utilisation correcte de ces matériels pour rassasier leur curiosité plutôt qu'attendre qu'ils utilisent ces objets en cachette sans en connaître la vraie utilisation approprié.

et c'est vraiment en m'accordant un peu de saine appréhension-de-maman que je me suis quand-même lancée dans cette aventure Montessorienne. parce que, je ne sais pas vous mais moi en tant qu'adulte j'avais un po' l'habitude d'avoir le contrôle de la situation. et petit à petit j'ai accepté que ma fille est une personne, une personne qu'il sait ce qu'elle veut et elle sait quoi faire. et c'est une personne que dans ces derniers jours avait une passion (une période sensible!) pour tout ce que son couteaux, petits couteaux...gros couteaux!! alors j'ai pris le courage et je les ai laissés couper le betteraves rouges et les saucisses de tofu et épinards pour en faire la salade. et c'est pas que je lui ai tenu le couteau pour couper, comme on a fait jusqu'à maintenant, non non! je lui ai fait voir une fois comme il se faisait (trèèèèèès lentement) et puis je lui ai laissé le couteau et la planche à decouper pendant que je faisais une omelette à côté. elle a coupé la betterave et le tofu (plus ou moins régulièrement) et il les a aussi mis dans le récipient.

encore une fois j'ai eu confiance en Ma fille et ça a apporté que des choses positives. c'est une sensation splendide se fier d'elle, comme quand je me suis fiée d'elle quand j'ai commencé à allaiter à la demande malgré le stress et les questions qui me faisais.





9 commentaires:

Toto a dit…

c'est toujours interessant ce que tu racontes !

Daisy a dit…

je te souhaite une belle formation!
c'est un billet très intéressant.

Maneki a dit…

Bravo pour ta décision de faire une formation ! J'espère que tu nous feras partager ton expérience là-bas et avec Mina après. Je souhaite pleines de bonnes choses à votre petite famille !

Eugénie a dit…

Profite bien de cette formation. C'est génial !
(et continue de nous en parler hein !) :D

pauline a dit…

moi ça me pose vraiment question cette notion "d'ordre", chez maria montessori, moi qui suis plutôt bordélique, je me doute bien qu'il faille plutôt aider un enfant à etre ordonné mais ne pas se prendre la tête avec tout ça, avoir une notion d'ordre générale mais pas trop stricte ça me paraît judicieux, non?J'ai eu une maman qui m'a beaucoup incité à ranger...et je n'en garde pas des bons souvenirs et je trouve bien difficile de trouver un juste milieu!!

mammanicoz a dit…

merci daisy, toto, éugenie et maneki! :-)))

pauline j comprends ton doute car je suis un peu...aehm...bordelique. mais l'orde pour l'enfant signifie la liberté de choisir par lui même vers quoi pouvoir aller sans nous demander. par exemple pour maria montessori l'enfant si petit devrait avoir peu de jouets et tout "utiles", rééls...qui, donc, laissent libre éspace à la créativité (c'est un peu pareille pour steiner, quand on y pense).

et en vivant avec ma fille j me suis rendue compte que bcp des choses qui étaient dans sa chambre à elle étaient que des objets parasites...pleins de doudou que MOI J'ADORE elle ne les regarde même pas et ça fait juste du bazar dans sa chambre.

pour moi c'est un peu pareille, j laisse le "bordell" s'accumuler mais j vis mieux (et j suis plus créative et moins parasité) quand j'ai rangé et vidé une pièce (ou mon atelier, par exemple).

ça te fais pas ça à toi?

après moi je pense aussi que il faut rester COOL. pas faire une fixete avec l'ordre. pleins d fois j prefere ne pas ranger la maison et sortir au parc ou à la plage avec ma fille. :-))))))))))

pauline a dit…

oui oui ça me fais ça à moi aussi...c'est agréable un espace rangé où on se retrouve, mais avant tout c'est surement l'accumulation de biens matériels et inutiles qu'il faut remmettre en question...ne garder que le nécessaire!(mais je fais quoi des cadeaux, doudous, joujoux inutiles reçus par les grands parents, amis!!! :)))

Stephanie a dit…

Bonjour,

C'est moi qui passe sans jamais laisser de commentaires ! Alors voilà, merci beaucoup pour ton blog et tout ce que tu partages !

Je suis la maman d'une belle Isis de 16 mois, qui tète toujours mais qui dort dans sa chambre depuis 1 mois, avec un matelas par terre ... et une peluche géante à côté ^^

Accessoirement, j'ai achté Au coeur des émotions de l'enfant grâce à toi cette semaine.

Donc voilà, merci merci beaucoup ! Et continue !! :)

kathy a dit…

J'ai moi aussi bcp de mal à ranger (surtout les vêtements qui s'entassent partout dans l'appart !)mais en ce qui concerne les jeux des petits, on essaye de toujours les mettre à la même place; comme ça, ils savent où aller quand ils cherchent telle ou telle chose. Bien sûr, je me rends compte moi aussi que nous avons des tonnes de jouets "parasites" qui ne servent pas à grand chose et auxquels les enfants ne jouent pas (d'où l'intérêt d'acheter des jouets sur des brocantes, au moins, ça ne coûte pas trop cher). Ce qui est rigolo, c'est de voir les enfants vouloir ranger eux mêmes des choses quand ils estiment qu'elles ne sont pas à "leur" place (qui a encore laisser trainer la télécommande !?!). En fait, je crois qu'ils ont besoin et qu'ils aiment l'ordre et ranger peut (et doit !) faire partie des activités qu'on leur propose. D'un autre côté, les loulous aiment bien aussi quand on déménage un peu l'aire de jeux dans la chambre ou le salon parce que ça leur permet de redécouvrir des jouets oubliés... Pour conclure, je suis d'accord avec l'idée que le rangement leur donne la liberté de choisir ce qu'ils veulent; c'est les enfants qui doivent faire la démarche d'aller chercher telle ou telle activité. La maîtresse de Charlotte fonctionne un peu comme ça le matin : tout est rangé dans la classe et chaque enfant doit choisir ce qu'il veut faire comme "jeux" pour commencer la journée.
Tiens, ça me fait penser qu'il faudrait que je fasse un post sur nos jeux préférés... allez, biz, à plus !!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...